Posted on Last updated

Le Projet d’incubateur pour jeunes entrepreneurs en marche

Le Prodije, qui consiste à promouvoir l’esprit d’entrepreneuriat chez les jeunes, a été officiellement lancé le 19 juillet, à la Maison de l’Entreprise, à Abidjan Plateau.

Sur la base de l’admissibilité pour plus de 400 entrepreneurs dont la tranche d’âge est comprise entre 16 et 35 ans, 200 jeunes seront sélectionnés pour les deux premières années. Ceux-ci « bénéficieront d’un programme de renforcement de leurs compétences en matière de développement d’entreprise, une assistance technique et d’une assistance pour un meilleur accès au financement auprès des structures de financement partenaires du projet. Le montant du financement des projets varie de 500.000 Fcfa à 25 millions de Fcfa.

Prodije est soutenu par trois principaux partenaires. La Confédération générale des entreprises  de Côte d’Ivoire (CGECI), qui mobilisera les membres de son réseau pour faciliter l’accès aux marchés, la banque africaine de développement (Bad) chargée de la mobilisation des partenaires financiers et l’organisation des nations unies pour le développement industriel (Onudi) qui elle apportera l’expertise nécessaire à la formation professionnelle et le système de mentorat. Dans son allocution, le président de la CGECI, Jean Kacou Diagou, a fait savoir que pour que le secteur privé soit le fer de lance de l’économie ivoirienne, il faut qu’il y ait des entreprises et des entrepreneurs. C’est pourquoi, explique t- il, le patronat en plus de défendre le droit des entreprise et d’accompagner l’État, s’est donné une autre mission. Celle de promouvoir l’esprit entrepreneuriat.

A travers l’initiative Prodije, Jean Kacou Diagou affirme : «Nous devons aider les jeunes ivoiriens à réaliser leur rêve mais dans de bonnes conditions. Une action qui permettrait, selon lui, de résorber le chômage qui croit de manière exponentielle, ces dernières années. Le président de la cgeci a invité le ministre délégué auprès du président de la république chargé de la promotion de la jeunesse, de l’emploi des jeunes et du service civique à travailler en étroite collaboration pour réussir le challenge de l’employabilité. Au dire du représentant de l’onudi, Ouattara Issouf, le projet d’incubateur pour jeunes entrepreneurs est innovant dans la mesure où il implique plusieurs acteurs techniques en plus du ministère. A l’en croire, son institution a formulé plusieurs outils qui ont permis l’immersion de nombreux jeunes et femmes dans de grandes entreprises .

Le chef de division financière de la Bad, Masumbuko Robert a indiqué que sous l’impulsion de son nouveau président Akinwumi Adesina, la Bad a d’énormes ambitions pour le continent en particulier pour la cote d’ivoire en matière d’employabilité. Toutefois, relève-t-il, pour que la banque accompagne les jeunes, il faut qu’ils aient des projets bancables, des plans d’affaire de qualité. Une idée partagée par le chef de cabinet du ministre Sidi Touré, Nazéré Coulibaly. Qui a, par ailleurs, noté que ce projet incubateur revêt une importance particulière pour le ministre. Il a salué le patronat qui, malgré ses charges, s’est engagé à accompagner les jeunes entrepreneurs.

Source : Fraternité Matin (Kamagaté Issouf)